logotype

Un conte à la Veranda

JEUDI 10 JANVIER, A 17 HEURES 30 : UN CONTE A LA VERANDA

UN CONTE  POUR ADULTES OU LES ENFANTS S'AMUSENT, UN CONTE POUR ENFANTS OU LES ADULTES COMPRENNENT;

UN CONTE AVEC LE VIOLON D'HELENA GALATEA CONRAD ET LA PAROLE DE PHILIPPE SIZAIRE;

ENTREE : 25 FRANCS POUR COUVERTURE DES FRAIS DE CACHET, INCLUANT UN  APÉRO GARNI

Hélène Galatea Conrad, un violon, et Philippe Sizaire une parole

Philippe Sizaire arpente sur la pointe des mots un univers dans lequel à chaque instant tout peut basculer de l'autre côté, se renverser, s'évanouir, disparaître, se transformer, où les héros doivent accepter de perdre pour mieux gagner. 

Hélène Galatea Conrad file les sons sur les cordes de son violon, accrochant ainsi aux mots quelques notes soutenantes, effleurantes. D'un tapis sonore, la musique s'insinue dans l'histoire jusqu'à devenir son corps, elle l'enveloppe, elle l'englobe. 

Ensemble, ils portent ces histoires, se répondent, jouent, s'agacent et se réconcilient. La musique parle et les mots se chantent, frappant ainsi aux portes des aventures d'un homme qui devient lac par engloutissement en lui-même, un autre qui tombe du haut de son rêve, des sourcils-corbeaux qui s'envolent en emportant leur propriétaire, un gars qui n'est content de rien et perdra tout pour finir dans le rien du tout où tout renaît l'air de rien, habitent ce monde d'énigmes poétiques, de mystères au rire inquiétant. 

Des contes pour adultes où les enfants s'amusent d'une autre oreille, contes pour enfants où les adultes comprennent enfin, ou comment jouer avec le ballon de l'enfance sur le fil de la lame du couteau des Ogres.